Comment grossir ou prendre du poids ? Maigreur constitutionnelle

2
maigreur constitutionnelle

Manger du chocolat, des chips, des viennoiseries, etc. tous les jours sans prendre un seul gramme… ça vous énerve ?

Si c’est un rêve pour la majeure partie de la population, c’est un cauchemar pour celles et ceux qui souffrent de ce que l’on appelle la « maigreur constitutionnelle ».

Soupçonnées d’anorexie, les personnes qui n’arrivent pas à grossir sont souvent mal dans leur peau, tout autant que celles qui sont en surpoids. Et comme pour le surpoids, la maigreur est calculée avec le fameux Indice de Masse Corporelle, l’IMC.

On peut se poser quelques questions simples : les personnes maigres sont-elles tout de même en bonne santé ? Comment prendre du poids ? Etc.

Calculer son IMC

Pour calculer son indice de masse corporelle, c’est très simple :

IMC = votre poids (en kg) / [votre taille (m)]²

  • Si le résultat est inférieur à 18, on parle alors de maigreur
  • Si le résultat est compris entre 19 et 25, tout va bien
  • Si le résultat est au dessus de 25, on parle de surpoids

Y-a’-il une part génétique dans la morphologie ?

Oui, il y a une part génétique dans votre morphologie, heureusement ou malheureusement, tout dépend le poids que l’on fait. Vous êtes donc programmé pour avoir un certain poids, qui n’est pas forcément celui que vous aimeriez faire, mais c’est tout de même celui que vous faites.

Il y a une part génétique dans la maigreur et dans le surpoids et l’obésité.

Maigreur = anorexie ?

Il est vrai que lorsque l’on voit une femme ou un homme maigre on a le réflexe de penser à l’anorexie. Ce n’est pas forcément le cas bien entendu, mais ce n’est pas plus mal de penser à cette maladie mentale extrêmement grave. Statistiquement, face à une jeune fille maigre, qui à priori à l’air en bonne santé et dit qu’elle mange, il faut d’abord penser à l’anorexie mentale. Ce n’est pas choquant.

Ensuite, il faut accepter qu’il existe un poids génétique et qu’il existe donc des filles et des garçons qui mangent plus que vous et moi et qui pourtant ne prennent pas de poids.

Il faut donc aller au-delà de la première idée, mais il ne faut pas passer à côté d’un diagnostic d’anorexie mentale.

Témoignages de maigreur constitutionnelle

« Je suis complexée par ma maigreur (1m62 pour 40 hg). On me traite d’anorexique, je me force pourtant à manger plus que ma faim, mais sans succès » – Mélodie, 17 ans

« Je souffre de ma maigreur (1m60 pour 38 kg). Je me force à manger pour grossir, mais rien ne marche. Que faire, car on me croit anorexique ? » – Julie

C’est très compliqué à vivre. Les personnes concernées se font traiter de fil de fer, etc., et au-delà de la stigmatisation sociale, il y a aussi la stigmatisation professionnelle. En effet, lorsque vous voyez arriver quelqu’un de maigre on se demande toujours qu’est-ce que cela cache. Certaines personnes n’ont pas pu être titularisées ou n’ont pas obtenu un emploi, car il y avait le doute de la maladie.

Il est donc nécessaire aussi de passer au-delà du diagnostic de la maladie.

Le cas de Jeremy

Pour les maigres constitutionnels, prendre du poids devient une lutte de tous les jours. Vous allez découvrir le reportage vidéo Youtube de Jérémy, 20 ans, qui se verrait bien avec quelques kilos en plus.

Sa stratégie dans son programme pour y parvenir : musculation et alimentation saine.

Faire du sport peut aider à prendre du poids lorsqu’on est trop maigre

Si l’on dit à des personnes en surpoids « faites du sport » pour perdre des kilos, on dit aussi aux personnes maigres « faites du sport » pour grossir.

En réalité, ce n’est pas aussi simple que cela. Comme vu dans le reportage sur Jeremy, l’objectif est de construire de la masse musculaire. Puisque la maigreur constitutionnelle est un état de maigreur naturelle et saine, sans problème de dénutrition, il n’y a donc pas de risque que l’activité physique puisse aggraver la dénutrition.

C’est donc une piste, prendre du poids en augmentant la masse musculaire, même s’il n’y a pas encore d’étude scientifique.

Faut-il manger différemment pour grossir ?

Ça a été essayé. Un protocole a été mis en place, dans lequel on a donné à manger à des femmes en maigreur constitutionnelle, 700 calories en plus, donc pour faire simple il s’agissait d’un repas supplémentaire de gras dans la journée.

Elles ont tout mangé, mais elles n’ont pas vraiment pris de poids, voire ont perdu un peu de poids comparativement à leur poids de base.

Aujourd’hui il n’y a donc pas de traitement efficace contre la maigreur constitutionnelle.

L’énigme de la maigreur constitutionnelle progresse…

À Saint Étienne dans un service spécialisé, une équipe tente depuis plusieurs années de percer le mystère de la maigreur constitutionnelle. Ils viennent de terminer une partie de l’étude et dans cette vidéo Youtube vous allez le voir, les résultats sont parfois surprenants :

On s’aperçoit dans ce reportage, qu’aussi surprenant que cela puisse être les femmes maigres constitutionnellement, dépense moins d’énergie par jour que les femmes normales témoin, avec un même programme d’activité sur 24 heures. La réponse est donc ailleurs.

La graisse brune est donc devenue l’objet de toutes les attentions. Il existe en effet 2 types de graisses dans le corps :

  • Graisse blanche : dont le rôle est de stocker et qui favorise la prise de poids
  • Graisse brune : découverte récemment, elle a pour rôle de gaspiller de l’énergie en dépensant de la chaleur

Donc, l’idée est que la graisse brune soit présente en plus grande quantité que la graisse blanche, chez les individus ayant une maigreur constitutionnelle, comparativement aux individus de contrôle.

Il existe donc des pôles de dépenses énergétiques qu’on ne mesure pas avec les moyens actuels. L’un de ces moyens est la graisse brune.

Y-a’-il un lien entre maigreur et déficit en cortisol et/ou leptine ?

Il n’y a généralement aucun déficit chez les personnes maigres constitutionnellement.

C’est d’ailleurs pour cela (grâce à cela) que l’on a découvert des anorexiques qui n’avaient pas les anomalies hormonales de la dénutrition. Donc ce n’était pas une erreur de dosage, mais des jeunes femmes qui n’étaient clairement pas anorexiques. On a alors distingué l’anorexique de la femme maigre constitutionnelle.

Il n’y a donc aucune anomalie hormonale associée à la maigreur constitutionnelle.

Si ces personnes ne sont pas malades et bien dans leur peau, pourquoi vouloir les faire grossir ?

C’est une question ultime.  Si les personnes maigres se sentent bien dans leur peau et que leurs examens de santé ne révèlent rien, alors pourquoi se gâcher la vie à se forcer à manger toujours plus pour des résultats nuls ? Aucune raison.

Par contre, il est important d’aider à faire grossir celles et ceux qui ne se sentent pas bien dans leur peau. On note également que dans les éléments associés il y a souvent une ostéopénie ou une ostéoporose, c’est-à-dire un os un peu plus fragile, donc il peut être important de faire prendre quelques kilos pour protéger l’os. Cela ne changera en rien la nature de l’os, mais ça le protègera.

Ensuite, si les maigres veulent prendre du poids, ça ne se discute pas !

Partagez votre expérience en commentaire si vous en souffrez ou si vous en connaissez.

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,

    Je mesure 1m83 pour 54 petits kilos, et mon état de maigreur n’est pas lié à une anorexie (on m’a testé pour tout jusqu’au vers solitaire !)
    Dans mon cas, une récente perte de 10 kg à cause d’une grosse grippe m’a tellement fragilisée que mes genoux de déboitent d’eux même. Je n’ai jamais pu mettre un vêtement à ma taille, je n’ai jamais pu me voir dans un miroir sans pleurer.
    Les remarques des gens sont sans filtres vis à vis de nous, ce choque moins de dire « Comme t’es maigre » que « Comme t’es grosse », ce qui n’aide pas à l’estime et l’acceptation de son corps.
    Des inconnus me font remarquer que je ne suis pas « normale » dès que je sors de la rue.
    J’ai essayé le régime fast food sans sortir de mon lit : au bout d’un an j’en étais dégoûtée et je suis passée à un régime équilibré, avec un booster en protéines et du sport pour gonfler mes muscles : ça ne marche pas non plus et ce dernier échec augmente mon mal être.
    J’espère que les recherches du CHU de St Etienne donneront des solutions pratiques à nos problèmes de sous/sur poids, parce que je pense que même si nos objectifs sont différents, nous menons le même combat contre notre corps dans ces deux situations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom