TOUS les coureurs devraient faire de la musculation : 7 véritables raisons !

Indépendamment de combien de kilomètres vous pouvez couvrir, vous devez garder du temps dans votre planning pour construire votre force musculaire. Cela peut vous rendre plus rapide, réduire vos risques de blessures et être meilleur dans ce que vous aimez :  le running. Et voici pourquoi !

Lorsque vous faites du running, il peut être facile de glisser dans un état d’esprit dans lequel vous n’avez plus de temps pour rien d’autre. J’en connais beaucoup qui sont dans ce cas. Dès que vous avez 1 heure de libre, vous courez. Le nombre de kilomètres par semaine devient l’un de vos principaux objectifs.

Malheureusement, cette mentalité de quantité avant toute chose peut aussi conduire de nombreux coureurs à se blesser, à trébucher, par exemple en atteignant un état de surentrainement.

Peu importe à quel point vous aimez courir, ou plutôt si vous aimez courir, vous avez besoin d’équilibre dans votre entrainement ! La musculation doit jouer un rôle dans votre programme d’entrainement, même si cela implique de composer avec votre temps de course. Voici donc les raisons les plus convaincantes pour prioriser la musculation, le fitness.

1 Vous allez être plus rapide

Cela peut être difficile pour beaucoup de gens à accepter cela. Après tout, si vous faites de la musculation, vous allez forcément charger beaucoup, prendre du volume musculaire et ralentir à la course, n’est-ce pas ? FAUX !

Au contraire, si vous utilisez des poids lourds, vous allez commencer à accélérer votre rythme. La musculation, le fitness, permet à votre corps tout entier de se déplacer plus rapidement et renforcer les connexions entre vos muscles et votre système nerveux, ce qui améliore votre course. Cela signifie que vous pouvez courir plus avec la même quantité d’énergie, vos donnant de meilleures jambes pour vos courses.

Non, cela ne signifie pas que vous avez besoin pour commencer de vous entrainer avec des charges lourdes, par des séries d’une répétition lourde comme un powerlifter. Si vous êtes débutant(s) en musculation, fitness, commencez avec des poids légers ou des mouvements au poids de corps pour ne pas vous blesser. Conservez votre fierté pour la course. 😉

2 Vous serez plus résistant aux blessures

Si tout ce que vous faites c’est courir, certains de vos muscles vont finir par s’affiner, comme les fléchisseurs de la hanche et les mollets, tandis que d’autres resteront faibles, en particulier les muscles du tronc et les fessiers. Cette combinaison est une recette idéale pour les douleurs et les blessures.

Mais si vous travaillez stratégiquement à la salle de musculation par exemple, vous pouvez contrer ces faiblesses et rester vif/vive, en bonne santé et sans douleur. Cela se traduit par plus de qualité dans le running et moins de temps passé sur le canapé avec une poche de glace sur le genou.

running-blessure

Les mouvements de base de la musculation comme le squat et le soulevé de terre sont de super exercices pour renforcer vos fessiers. Attention par contre à apprendre à bien exécuter ces mouvements. Eh non, vous n’avez pas à les faire avec une barre pour qu’ils soient efficaces. Le goblet squat et le soulevé de terre sur une jambe aux haltères sont 2 excellentes options pour les coureurs.

Des exercices isolés pour les fessiers comme le pont (montée de bassin) à une jambe ou deux jambes sont aussi intéressants. Pas seulement parce qu’ils travaillent les fessiers, mais aussi car ils activent également le tronc et donnent à vos fléchisseurs de hanche l’étirement nécessaire.

3 Vous améliorez votre posture

Vous avez déjà remarqué comment certains coureurs de fond ont toujours l’air d’être accroupis à attendre bruit du pistolet qui lance la course au départ, même lorsqu’ils attendent dans les starting-blocks ? Et c’est sans parler de la manière avec laquelle ils franchissent la ligne d’arrivée.

Rester autant de temps dans la même position, celle qui raccourcit vos fléchisseurs de hanches et vous pousse à avancer, tend à conduire vers une courbure de personne âgée. En travaillant les groupes musculaires en cours d’exécution néglige, en particulier le dos, les épaules et bien sûr les fessiers, ce qui peut déboucher au fait que vous ne vous teniez pas droit.

biceps-tractions

Ce n’est pas seulement plus classe de se tenir bien droit, mais cela améliore aussi votre course. L’exercice de « pull-ups » (tractions) ou de « lat pull-downs » (sorte de tirage vertical à la poulie bras tendus) ouvrent votre poitrine, travaillent les muscles de votre dos et placent votre tête au dessus de votre torse comme il se doit. Un tronc solide vous fait vous tenir droit, même lorsque vous êtes fatigué, donc faites aussi des planches en gainage. Et tout en renforçant vos fessiers, pensez à étirer les muscles antagonistes, les fléchisseurs de hanche et les quadriceps.

4 Vous deviendrez un athlète éduqué avec des connaissances

Une partie de la beauté de la course est que vous n’avez qu’à lacer vos chaussures et c’est parti. Bien entendu, les coureurs de compétition vont plus loin dans leur running, mais globalement vous n’avez pas besoin de savoir quels muscles, os et tissus conjonctifs sont impliqués, afin d’atteindre la ligne d’arrivée.

Mais quand vous commencez à faire de la musculation et surtout lorsque vous devez un crack en musculation, vous obtenez une nouvelle perspective sur votre corps et apprenez comment tout cela fonctionne. Vous commencez alors à reconnaitre la manière dont vos muscles travaillent, comment les parties de votre corps travaillent ensembles, en équipe et comment vous pouvez habiliter cette équipe à faire un meilleur travail.

Ce n’est pas simplement l’apprentissage comme dans un livre non plus. A un certain point, lorsque vous travaillerez un muscle comme les obliques et que vous avez par la suite des courbatures que vous ressentirez pendant votre running, vous prendrez alors conscience que ces muscles interviennent dans vos mouvements de coureurs, chose que vous ignoriez.

Plus vous comprendrez comment tous s’accordent, mieux vous vous entrainerez en musculation et offrirez à votre corps une meilleure récupération.

étirement-running

5 Hors saison, toujours en forme

Lorsque le temps le permet, vous courrez. Lorsque le temps est mauvais… vous ne courrez pas. Si c’est votre style de programmation, vous avez certainement besoin de faire de la musculation ! Consacre du temps à travailler votre force musculaire à la salle peut vous aider à maintenir votre niveau de condition physique hors saison, garder votre poids stabilisé et rendre votre reprise de running plus facile.

Vous pouvez également vous entrainer pour vous renforcer à la salle pendant que vous attendez de récupérer d’une blessure. Cherchez un professionnel de la santé qui peut vous indiquer quels mouvements vous aideront, sans vous blesser davantage et apprendre comment ne pas aggraver votre blessure. Vous pouvez faire des exercices assis ou couché, plutôt que debout, dans le cas d’une blessure au pied ou au niveau inférieur des jambes pour maximiser vos chances de guérir. Ou vous pouvez mettre l’accent sur la construction de votre tronc si un membre est hors jeu.

Et écoutez toujours votre corps. Si ça fait mail, ne le faites pas !

6 La musculation peut vous aider à rester motivé

Cela peut sembler contre-productif, mais considérer les choses autrement.

L’approche « faire toujours la même chose est la meilleure méthode » ce qui est typique pour de nombreux coureurs et triathloniens finit par les épuiser jusqu’à même parfois craindre d’avance leur phase de course importante.

Quittez le train en marche et allez dans une salle de musculation pour vous fixer d’autres objectifs. Vous ne serez peut-être pas performant au départ, mais c’est une bonne chose pour vous !

salle de fitness

Être dans un nouvel environnement, avec de nouvelles personnes et relever de nouveaux défis vous donnera une nouvelle perspective. Cela pourrait être juste ce dont vous avez besoin pour réveiller votre envie de compétition et mettre plus de puissance ensuite dans votre foulée.

La musculation vous fait faire la différence sur les autres coureurs qui n’en pratiquent pas. C’est votre arme secrète.

7 La musculation améliore votre vie, pas seulement vos 5 km de course

Les courses ne sont pas les seuls tests de performance dans la vie. Lorsque vient le temps d’aider des gens à déménager, de porter des courses, de pousser des charges, etc. personne n’a envie de se sentir incapable de faire ces choses, surtout si vous êtes sportif, on attend autre chose de vous !

Avoir un tronc fort, des fessiers musclés, une bonne posture, de l’équilibre et une composition corporelle saine est des attributs qui ne sont pas seulement bons pour les coureurs, uniquement pour le moment de la course, mais pour toute la vie.

Et un mouvement relativement simple comme le soulevé de terre à une jambe peut aider à développer tout cela. La force construite peut vous aider à surmonter certaines difficultés ou situations de la vie de tous les jours.

C’est écrit : devenez un coureur plus fort et vous ne le regretterez pas !

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom