La whey native est-elle légitime ?

whey native avis

Plusieurs sociétés commercialisent leur protéine whey (protéine de lactosérum) comme « dénaturée » ou « native » et prétendent qu’elle fournit de meilleurs résultats que d’autres produits whey. Mais est-ce que cela les rend meilleures que ce que vous ajoutez déjà dans votre shaker ?

Nous allons répondre aux questions reçues à ce sujet.

Je vois souvent des compléments alimentaires de protéine contenant le a « whey native » et « dénaturée ».  En ai-je besoin pour obtenir de bons résultats, en toute sécurité ?

La réponse est courte : basé sur tout ce que nous savons à présent, NON.

Mais cette réponse nécessite des explications, car le terme « native » évoque toute sorte d’associations avec la nature, la pureté et la nutrition, qui ne sont pas manipulées par un processus par l’homme. Mais ces idées ne correspondent pas toujours aux exigences de l’industrie laitière commerciale qui produit de la whey en premier lieu.

acheter whey proteine qualité

Le jeu de la protéine native

Dans le traitement des produits laitiers, les protéines de caséine et de whey peuvent être séparées en utilisant différentes approches, chacune offrant ses propres avantages et inconvénients.

Pour ne pas compliquer les choses, sachez que les ingrédients de whey commercialisés sous le nom de « whey native » ont été produits à l’aide d’une technique de filtration spécifique qui sépare les fractions de caséine micellaire et de whey directement du lait. Un nom plus précis pour la whey recueillie en utilisant cette méthode est « perméat de microfiltration ».

Avant d’entrer dans les détails de ce qui différencie spécifiquement les ingrédients protéiques commercialisés sous le nom de « whey native » par rapport aux autres formes de whey, il y a un usage abusif du terme « whey native » qui devrait également être corrigé : les protéines non hydrolysées ou détruites en plus petits peptides et fragments, sont souvent classés par erreur comme « whey native ».

Au lieu de cela, toutes les protéines non hydrolysées doivent être appelées « protéines intactes ».

Protéine non hydrolysée :

La protéine non hydrolysée est une protéine «intacte» en ce sens qu’elle n’a pas été décomposée en morceaux plus petits, bien qu’elle ait subi un certain degré de dénaturation – changement naturel de la forme et de la structure nécessaire à la digestion, mais potentiellement dommageable sont négatifs, comme dans le cas de certaines méthodes de traitement.

Protéine hydrolysée :

Protéine hydrolysée signifie « délier avec de l’eau », par conséquent la protéine hydrolysée a été décomposée en ses fragments et peptides constitutifs. Ceci est différent de la dénaturation, qui ne change que la forme de la protéine-hydrolyse rompt littéralement la forme en morceaux plus petits.

En d’autres termes, tous les concentrés et isolats de protéine whey non hydrolysés, quel que soit le traitement par lequel ils sont devenus whey, peuvent être catégorisés en tant que « protéine intacte ». Ils ne sont pas tous « natifs », cependant. Les 2 termes ne sont pas interchangeables, mais dans un certain marketing, ils sont traités de la sorte.

Maintenant que nous avons fait la lumière sur ceci, voyons les côtés négatifs.

protéine-en-poudre

Traitement VS Protéine

Pour toutes les protéines laitières commerciales disponibles sur le marché, le lait utilisé a été pasteurisé pour protéger contre les bactéries nocives.

Cela est vrai que ce soit la « whey native », la whey soit séparée de la caséine en ajustant le pH (whey acide), en perturbant les micelles de caséine en utilisant des enzymes (présure de whey) en utilisant des charges chimiques positives et négatives pour « extraire » les protéines whey (whey avec échange d’ion), ou par l’un des autres procédés disponibles.

Dans presque tous les cas, le lait a été homogénéisé pour répartir les gouttelettes plus uniformément, puis écrémé pour éliminer les graisses.

Pourquoi est-ce important pour vous de savoir tout cela ?

Les processus d’homogéisation, de pasteurisation ou d’élimination des graisses du lait affectent de manière significative la composition et la structure des protéines de whey dérivées de ce lait. Oui, c’est vrai. Toute la whey a été dénaturée dans une certaine mesure et n’est plus dans son lait cru, l’état natif au moment ou il quitte l’usine de transformation laitière.

Par exemple, une étude scientifique récente a montré que l’homogéisation du lait entier brut a un effet destructeur (dénaturant) important sur la stabilité structurelle des protéines de whey. C’était aussi important que de pasteuriser le lait, ou les 2 processus combinés !

L’écrémage du lait, ou l’élimination d’une partie de la graisse du lait et sa pasteurisation étaient encore plus destructeus sur les protéines de whey et se révélaient aussi dommageables que la pasteurisation à ultra haute température. La plus dommageable des méthodes testées, de manière prévisible, était la combinaison de l’homogénéisation et de la pasteurisation à ultra haute température.

Le résultat pour vous : si votre whey  « native » provient du lait écrémé, du lait homogénéisé ou du lait pasteurisé, elle n’est plus si native.

Donc, voici la morale de l’histoire : à moins que vous obteniez vos protéines whey à partir de lait cru entier, non homogénéisé et non pasteurisé, votre protéine whey n’est plus identique à sa composition lorsqu’elle était présente dans le lait cru.

acheter whey proteine qualité

La nouvelle whey, comme l’ancienne whey

Quelques mises en garde : nous ne disons pas qu’il n’y a pas d’avantages uniques à utiliser une forme de whey par rapport à une autre. Et pour être clairs, nous ne disons pas non plus que la whey native n’est pas une forme de whey efficace. Selon ce que nous savons actuellement, on peut douter que la forme native soit meilleure que d’autres formes de whey.

Le procédé utilisé pour produire de la whey native a tendance à produire environ 20 % de plus de leucine et de lysine pour 100 grammes de poudre de whey finale. Cependant, ce même processus de microfiltration élimine également toutes les microfractions de whey connues sous le nom de  glycomacropeptides. Les immunoglobulines et la lactoferrine peuvent également être éliminées par le processus de whey native.

Les chercheurs d’Oslo en Norvège, ont comparé les effets de la consommation de 2 doses de 20 grammes de protéines de whey native, de whey présure et du concentré de protéine laitière (20 % de whey, 80 % de caséine). (3) Comme on pouvait s’y attendre, les concentrations sanguines de leucine étaient les plus élevées en réponse à la whey native.

Cependant, au cours de la période de supplémentation de 5 heures après l’entrainement, les 2 traitements de whey ont produit des réponses identiques dans les BCAA totaux (combinaison de leucine, isoleucine et valine) et d’acides aminés essentiels totaux (AAE) dans le sang. Les 2 groupes de whey étaient significativement plus efficaces pour augmenter le total des AAE, BCAA, leucine et isoleucine dans le sang que ce qui s’est produit en réponse au supplément de protéine laitière. Les réponses de synthèse muscle-protéine étaient statistiquement similaires sur la période de 5 heures en réponse à l’une ou l’autre forme de whey.

Il n’y avait aucune différence réelle dans la récupération musculaire basée sur la performance jusqu’à 24 heures après les tests de la veille dans l’une des 3 cohortes.

acheter whey proteine qualitéEn d’autres termes, jusqu’à présent, le terme « natif » est plus marketing que basé sur des preuves.

Un jour viendra ou quelqu’un saura comment extraire et purifier la whey directement du lait frais et cru traité sans utilisation de chaleur ou de besoin d’homogénéiser. Ensuite, nous aurons vraiment des protéines natives. D’ici là, ne croyez pas tout ce que vous lisez sur les pots de protéine…

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom