Parlons de stéroïdes anabolisants !

steroide anabolisant

Force est de constater que c’est une question qui anime beaucoup discussions sur les forums, dans les salles de sport, entre pratiquants de musculation et sur les réseaux sociaux comme sur Instagram axé sur l’image.

Qui est dopé ? Est-ce que tu penses qu’il est naturel ? Etc.

Visuellement il n’est pas très compliqué de distinguer qui l’est de qui ne l’est pas pour un œil aiguisé.

Mais on peut atteindre d’excellents résultats naturellement alors certains se font suspecter à tort, l’amalgame est vite arrivé.

Pour toutes ces raisons, nous allons voir ensemble le principe des stéroïdes, leurs effets positifs et négatifs surtout, car l’objectif de cet article est d’être totalement transparent et on n’entend pas assez la « dark side » des stéroïdes.

Il n’est pas question de juger, chacun fait ses propres choix dans sa vie, mais on ne peut pas fermer les yeux et ignorer les conséquences. Il faut connaitre tous les paramètres possibles lorsque l’on fait un choix, anodin ou important.

Mécanisme d’action des stéroïdes

Les stéroïdes androgènes anabolisants (AAS : Anabolic-Androgenic Stéroïdes) sont une classe d’hormones qui inclue la testostérone et ses dérivés, qui est naturellement produite chez les hommes et les femmes.

Les athlètes élites ont employé ces substances depuis les années 1950, bien que leur utilisation ne soit pas très rependue jusqu’aux années 1980. En conséquence, la connaissance des effets systématiques des stéroïdes anabolisants est déjà certaine.

Les stéroïdes anabolisants ont un effet sur de nombreux systèmes dans le corps, puisque les stéroïdes sont un dérivé de l’hormone naturelle qu’est la testostérone. Il est très important de comprendre les fonctions basiques de cette hormone pour saisir totalement comment elle prend ses sources depuis l’extérieur pour agir ensuite dans le corps.steroide biceps

Chez l’homme, la testostérone est synthétisée à partir du cholestérol dans les cellules de Leydig des testicules (qui contrôlent le développement et le maintien des caractères sexuels primaires et secondaires) et des récepteurs androgènes (AR).

La quantité d’hormone produite est approximativement de 5 à 7 mg/jour et varie durant toute la vie d’une personne.

Pendant la puberté, il y a une augmentation significative de la testostérone engendrant des modifications du corps masculin.

Les effets de la testostérone sont généralement divisés en hormone androgénique ou masculinité et en propriétés anaboliques.

La testostérone affecte les caractéristiques de l’homme, comme :

  • Une voix plus grave
  • Plus de poils sur le corps
  • Plus de poils sur le visage
  • Surproduction des glandes sébacées (peau grasse voir acné)
  • Développement de l’organe sexuel
  • Spermatogénèse (processus de production des spermatozoïdes)
  • Augmentation de la libido

Les effets anaboliques de la testostérone favorisent la croissance du corps, comme l’augmentation de la synthèse des protéines musculaires menant à l’hypertrophie du muscle squelettique, c’est l’effet principal recherché par ceux qui consomment des stéroïdes.

Il y a également des preuves récentes qui suggèrent que cette testostérone a également des fonctions vasculaires et métaboliques.

La testostérone a deux autres petites molécules (métabolites) actives importantes :

  • Dihydrotestosterone(DHT) : une hormone mâle, produite à partir de la testostérone
  • Estradiol ou oestradiol, ou E2 : est un dérivé naturel du métabolisme du cholestérol

La testostérone est transformée en DHT par l’enzyme « 5-alpha réductase » et différents tissus voient leurs quantités d’enzymes varier, induisant des variations locales comme sur la prostate, le cuir chevelu, le système nerveux central.

La DHT rend aveugle les récepteurs androgènes (AR) avec bien plus d’affinité que la testostérone et joue un rôle très important dans le développement des caractéristiques secondaires de l’homme.

Cependant, il a été démontré que la DHT a de petits ou pas d’effets sur la croissance musculaire et la force. La testostérone est aussi convertie en estradiol par l’enzyme aromatase (enzyme responsable de la biosynthèse des œstrogènes) et cela arrive également localement dans les tissus comme l’adipose et le système nerveux central.

Les stéroïdes chez les bodybuilders professionnels

Les stéroïdes anaboliques androgènes (AAS) ont des effets très importants sur le corps de l’homme et nombre de ces effets sont bénéfiques sur les performances athlétiques.

Ils sont dérivés de la testostérone et il existe différentes formes d’administration :

  • Injection
  • Gel anesthésique
  • Patch sur la peau
  • Comprimé oral qui se dissout dans la bouche
  • Comprimé oral à avaler
  • Pastille implantable

Beaucoup de ces composés et formulations sont prescrits sous la surveillance médicale comme chez les grands brûlés et ceux qui perdent du muscle comme dans le cas de cachexie (affaiblissement profond de l’organisme, lié à une dénutrition très importante) et les infectés du VIH.

Il est bon de savoir qu’en automédication les doses administrées sont 10, 100 ou même 1000 fois supérieures aux doses administrées en utilisation thérapeutique.

La littérature scientifique décrit que même une faible consommation permet un accroissement de la force d’environ 5% à 20% et accroit la masse musculaire (sans gras) de 2 à 5 kilos.
Il existe différents facteurs qui peuvent altérer les résultats mentionnés ci-dessus, comme la dose de la drogue (produit dopant) et la durée de la « cure ».

palumboisme gros ventre steroides

Il y a également des preuves évidentes que l’AAS va affecter l’érythropoïèse (ASE), qui est essentiellement une augmentation de la production de cellules de globules rouges dans la moelle osseuse améliorant le transport de l’oxygène dans le sang.

C’est pour augmenter leur capacité de synthétiser les protéines musculaires, que de nombreux athlètes prennent des stéroïdes (parfois 2 à 6 différents) pour augmenter leur récupération suite à des entrainements intenses, ce qui permet à leur corps de se développer musculairement bien plus rapidement.

La testostérone et ses dérivés peuvent également avoir un effet anti-catabolique prononcé, empêchant le corps de stopper la synthétisation des protéines.
Cela se produit par un mécanisme indirect qui réduit l’efficacité des glucocorticoïdes, comme le cortisol, en déclenchant la libération des protéines musculaires, juste après que le muscle se « déchire » lors d’une séance d’entrainement de musculation, fitness, etc.

Effets très graves des stéroïdes sur la santé et l’organisme

Prendre des stéroïdes est très loin d’être un acte anodin !

Les effets secondaires sont délétères et importants et les mécanismes sous-jacents ne sont pas totalement compris.

En surface, les stéroïdes augmentent la tension artérielle et altèrent de manière délétère les lipides du sang, réduisant l’HDL (le bon cholestérol) et augmentant le LDL (le mauvais cholestérol), augmentant des risques futurs de problèmes cardiovasculaires

L’hypertrophie du ventricule gauche (HVG) est également un autre effet secondaire chez les consommateurs de stéroïdes, différent de ce que l’on a pu observer sur le cœur de simples pratiquants de musculation aux entrainements intensifs.

Il peut en résulter des changements de la morphologie de la structure cardiaque, de l’activité électrique cardiaque, tout comme une altération de la fonction systolique (anomalie de la relaxation du cœur) et de la fonction diastolique du cœur.
Il y a toujours actuellement des recherches sur les effets secondaires des stéroïdes sur le cœur et ses fonctions.

Les stéroïdes ont des effets néfastes sur de nombreuses parties du corps, dont certains sont réversibles, d’autres permanents et d’autres encore inconnus.

Ce n’est nullement une liste exhaustive et approfondie du préjudice important des effets secondaires que peuvent provoquer les stéroïdes, mais en voici les principaux connus et démontrés :

  • Graves problèmes dus à l’augmentation de la taille du cœur : dommages réels sur la structure du cœur
  • Augmentation de la pression sanguine
  • Stimulation de l’érythropoïèse qui cause des altérations de la fonction vasculaire
  • Problèmes sur les reins
  • Problèmes sur le foie
  • Problèmes d’acné
  • Perte de cheveux
  • Arrêt de la croissance lorsqu’ils sont utilisés avant d’avoir atteint l’âge adulte
  • Augmentation des risques de blessures aux tendons
  • Transformation de la voix
  • Gynécomastie (pousse des seins)
  • Élargissement de la prostate (risques de cancer de la prostate accrus)

Il y a également des conséquences psychologiques.

Beaucoup sont encore débattues dans la littérature scientifique, y compris l’augmentation d’agression et un lien supposé avec l’augmentation de la criminalité et de la violence chez certains consommateurs.

Que se passe t’il lorsqu’on arrête de prendre des stéroïdes ?

Même après une cure de stéroïdes lorsque l’individu arrête, il subsiste des symptômes aux durées variables, selon les individus :

  • Fort potentiel de dépression
  • Fort potentiel de fatigue
  • Insomnie
  • Dépendance

À cause de l’administration de testostérone exogène :

  • La production naturelle du corps cesse : il en résulte une atrophie des testicules
  • Possible infertilité
  • Baisse de la libido
  • Problèmes d’érection

Il est primordial de garder à l’esprit que ces effets secondaires dépendent de la durée d’utilisation, des quantités utilisées et de l’âge de la personne.

Impossible pour la science actuelle de comprendre tous les effets négatifs des stéroïdes sur la santé à long terme et sur la longévité.

Faire des études poussées sur les conséquences d’un tel produit dopant nécessiteraient de prendre en considération énormément de critères (doses, âge, entrainement, santé, etc.) et sont donc irréalisables.

Mes remarques finales et avis

Avant de conclure je vais partager avec vous une des nombreuses vidéos de Jamo de Jam Core DZ, une chaine intéressante pour le personnage qu’est Jamo, direct, sincère, transparent et certainement l’un des seuls qui parle si ouvertement des stéroïdes et de ses dangers. Lui même ayant l’expérience de ces produits. Il prône aujourd’hui le naturel.

Voici donc l’une de ses nombreuses vidéos, « Stéroïde Consommation Pour Arriver AU TOP Partie 1 »:

Conclusions

Je peux comprendre que les stéroïdes soient tentants, mais voilà, ils restent une drogue et un produit dopant aux conséquences très graves !

Si en les utilisant vous vous sentez être au sommet, en arrêtant de les prendre, vous aurez envie d’en reprendre.

Il existe un débat actuel dans la littérature scientifique, à savoir si les stéroïdes sont addictifs et provoquent une dépendance.

Cependant, ce que je peux ajouter en toute logique est « combien les gens peuvent prendre une drogue seulement une fois » ? Peu de personnes les utilisent seulement sur un cycle…

La pression des commentaires sur les réseaux sociaux, la vision (image) que vous avez de vous-même (très musclée), les remarques à l’extérieur, etc. tout vous pousse à continuer pour vous sentir toujours au « top ».

Par contre, vous ne prendrez pas de masse musculaire en restant assis dans votre canapé, vous devez aller très très souvent à la salle.

En fin de compte, il n’existe pas de raccourci, même avec des stéroïdes.

Selon moi, le plus intéressant dans la vie est d’avoir des buts, sains, sans dangers et prendre soin des autres et de sois-même.

Si cela prend du temps, la satisfaction n’en sera que décuplée !

Vous l’aurez compris, prendre des stéroïdes est bien loin d’être un geste anodin, sans risques.

Je vous rappelle que ces produits sont interdits en France (entre autres), si vous voulez en acheter, vous prenez des risques vis-à-vis de la loi.

Restez naturels, ne soyez pas pressé, lisez des livres, mais suivez drastiquement votre programme d’entrainement et votre diète !

La musculation, fitness, le bodybuilding, peut importe comment vous appelez cela est une discipline qui nécessite une grande patience. Si vous ne l’êtes pas, arrêtez ou faites du ping-pong ! 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom